top of page
Rechercher

Doit-on investir en étant jeune?


L’entrée dans la vie active est une étape chargée en émotions et surtout attendue par beaucoup de jeunes femmes (et d’hommes). Entre le premier entretien d’embauche, le premier emploi, la première mission, les responsabilités sont grandissantes et avec, notre volonté de réussir.





La vie active est pour beaucoup signe de plus de liberté, de plus de revenus et surtout de moins de cours à réviser. Nous l’envions et n’avons qu’une hâte « make the money rain ». Pour certaines, c’est aussi à ce moment que des évènements marquants interviennent dans leurs vies : changement d’appartement, changement d’entourage, changement de look, perfection de notre personnalité et même changement de partenaire parfois. Autant d’évènements qui nous occupent l’esprit et qui ne nous permettent pas de nous occuper d’autres choses, souvent plus importantes.

Pourtant, l’entrée dans la vie active est bien le meilleur moment pour s’intéresser à un domaine dont, pour la plupart, nous sommes très peu familières : l’investissement.

Que vous rentriez dans la vie active à 22 ou 30ans, le constat est le même. Notre priorité est notre carrière ou, auquel cas, de rembourser le prêt étudiant que nous avons contracté quelques années auparavant. Et, certainement pas un investissement !

Votre entourage ne vous a sûrement jamais parlé de cela ou expliqué comment investir, pourtant, quelques années plus tard, vous vous direz «Et si j’avais su! ».

Si vous vous posez la question de votre âge par rapport à l'investissement, nous offrons un regard différent dans cet article. Nous vous parlons de 3 avantages à investir en étant jeune.

1. Des petites responsabilités

Vous vous demandez certainement en quoi des responsabilités interviennent dans un projet d’investissement. Et bien détrompez-vous! Elles sont bien plus liées que nous le pensons. Bien que la sortie du cocon familial entraîne souvent des responsabilités accrues, ces nouvelles responsabilités de jeune adulte demeurent faibles.

Comparons une jeune femme célibataire et une mère mariée ou en couple.

Contrairement aux parents qui doivent s’occuper de leurs enfants, les nourrir, loger, payer leurs activités extra-scolaires ou leurs écoles, la jeune femme n’a pas toutes ses obligations. Vis-à-vis de l’investissement, c’est donc un excellent moment pour progresser rapidement et se fixer des objectifs ambitieux. Les charges fixes de son foyer (qui ne se résumerait qu’à elle) sont encore faibles, les prêts à la consommation proche de zéro donc in fine cela offre plus de flexibilité budgétaire. En investissant dès le plus jeune âge, nous nous accordons donc la possibilité de réserver un capital plus important à nos projets d’investissement. Ainsi, nous augmentons nos chances d’avoir des retours sur investissement plus conséquents.

2. Une tolérance au risque plus élevée

En investissant plus tôt, votre tolérance au risque sera plus élevée. Comme indiqué dans le paragraphe précédent, en général l’entrée dans la vie active signifie que nous avons encore peu de responsabilités : pas de prêt immobilier, pas de prêt voiture, pas de dépenses de famille ou de paiement des études des enfants par exemple. Nous sommes donc naturellement encore ouvertes à l’essai ou l’erreur car nous savons que cela n’engage que nous et que nous trouverons toujours un moyen de s’améliorer avec le temps. Investir assez tôt permet aussi de s’autoriser à faire de l’investissement un apprentissage de la vie, plutôt qu’un danger qui viendra bouleverser notre quotidien.

La tolérance au risque est aussi un facteur déterminant de votre profil d’investisseuse. Les banques, assurances ou même sociétés d’investissement évaluent systématiquement votre aversion au risque afin de vous proposer les produits financiers adéquats.

3. La puissance des intérêts composés

Enfin, dernier point et non des moindres, les intérêts composés. En investissant jeune, vous pourrez profiter de la puissance des intérêts composés. Mis simplement, ce principe repose sur le fait que votre capital de départ, en plus des intérêts que vous produisez, travaillent de concert pour vous apporter un meilleur gain sur la durée. La stratégie des intérêts composés s’oppose à celle des intérêts simples, qui elle, ne produit des intérêts que sur votre capital investi de départ. Pour vous donner un exemple, dans le cadre d’une stratégie de long terme avec un placement de 10000€ à 7% sur 15ans, la différence entre les intérêts composés et les intérêts simples serait de plus de 7000€.